Brûlure, un geste incontournable à ne pas négliger

Apr 1, 2020 par

En France, chaque année, environ 8 000 personnes doivent être hospitalisées pour une brûlure grave. Parmi les premiers gestes à effectuer face à une brûlure, passer la zone brûlée sous l’eau froide est le geste incontournable. Mais faut-il bien le réaliser pour qu’il soit pleinement efficace. Explications.

brulure-geste

Brûlure et gestes de premiers secours

Face à une brûlure, les services de secours recommandent de passer immédiatement la zone brûlée sous l’eau courante. Ce geste, qui peut paraître anodin, est capital pour limiter la gravité et la propagation des lésions cutanées. Mais pour être efficace, ce geste ne doit pas être réalisé de manière aléatoire. C’est ce que révèle une récente étude, dont les résultats viennent d’être publiés dans la revue scientifique Annals of Emergency Medicine.

Dans cette étude, des chercheurs australiens se sont penchés sur les données recueillies auprès de 2 495 enfants admis à l’hôpital pour brûlure. En analysant les traitements administrés à ces jeunes patients, les chercheurs ont pu déterminer les conditions optimales du passage sous l’eau courante.

Passer la brûlure sous l’eau courante pendant au moins vingt minutes

Les chercheurs ont observé que les enfants, qui avaient bénéficié juste après la brûlure d’un passage de la zone touchée sous l’eau courante pendant au moins vingt minutes, avaient :

  • Un risque réduit de plus de 40 % de nécessiter une greffe de peau ;
  • Un risque diminué de 35,8 % d’être hospitalisé suite à la brûlure ;
  • Un risque abaissé de 42,8 % de nécessiter une intervention chirurgicale.

En pratique, lorsque ce geste est réalisé par un parent ou un proche de l’enfant, il n’est souvent pratiqué que le temps d’atténuer la sensation de chaleur. Les résultats de l’étude révèlent qu’il faut poursuivre le passage sous l’eau courante pour optimiser l’efficacité de ce geste de premier secours.

Un geste qui peut être pratiqué dans les trois heures qui suivent la brûlure

Autre enseignement de cette étude, l’efficacité de ce geste perdure, même s’il n’est pas réalisé immédiatement après la brûlure. De manière optimale, il faut passer la zone brûlée sous l’eau courante dès l’accident, mais ce geste d’urgence peut également s’avérer utile dans les trois heures qui suivent la brûlure.

Passer la zone cutanée impactée par la brûlure sous l’eau fraîche est un geste de premier secours accessible à tous et qui pratiqué pendant au moins vingt minutes permet de réduire significativement la gravité des dommages tissulaires. Dans l’étude, sur les 2 495 enfants étudiés, seulement 1 780 avaient bénéficié de ce premier geste, mené de manière adéquate. Un geste pourtant essentiel pour limiter les conséquences de la brûlure.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Cool Running Water First Aid Decreases Skin Grafting Requirements in Pediatric Burns: A Cohort Study of Two Thousand Four Hundred Ninety-five Children. ANNALS OF EMERGENCY MEDICINE. Consulté le 21 mars 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.