Faux ongles : attention aux risques de brûlures thermiques !

Apr 30, 2021 par

Si la pose de faux ongles se fait habituellement en institut, une nouvelle routine de manucure à domicile a émergé depuis les mesures de confinement liées à l’épidémie de Covid-19. Or, l’emploi de colles pour faux ongles n’est pas sans risque et peut provoquer des brûlures thermiques parfois très graves chez les utilisatrices. On fait le point.

Faux ongles mais vrais risques de brûlures

Un risque de brûlures thermiques lié au contact entre la colle et les tissus

Bénéficiant d’un engouement croissant ces dernières années, la pose de faux ongles se fait généralement en instituts d’onglerie. Cependant, les mesures de confinement liées  à l’épidémie de Covid-19 ont contraint les utilisatrices à adopter une nouvelle routine de manucure à domicile. Il faut dire que les colles pour faux ongles sont facilement accessibles car vendues librement sous forme de kits dans les grandes surfaces, magasins spécialisés et sur internet.

À savoir ! La pose de faux ongles nécessite l’utilisation de colles puissantes, parmi lesquelles les colles cyanoacrylates. Ces colles sont également utilisées dans le cadre d’autres usages comme le modélisme.

Or, si le contact direct avec la peau de ces colles cyanoacrylates est généralement sans gravité, le contact avec un tissu (surtout en coton ou en laine) est à proscrire ! Ce contact génère en effet une réaction chimique à l’origine d’un dégagement immédiat de très forte chaleur provoquant de graves brûlures. Et vu que ces colles sont très fluides, elles diffusent à travers le tissu, ce qui contribue à augmenter l’étendue de la brûlure sur la peau.

C’est ainsi qu’en novembre 2020, deux cas graves de brûlure chez de jeunes enfants ont été signalés par les centres antipoison. Les victimes étaient deux petites filles. L’une âgée de 2 ans et brûlée au niveau de la main et de l’avant-bras, l’autre âgée de 20 mois brûlée sur son poignet gauche à travers son t-shirt en coton. Cette dernière a du subir une greffe de peau ! D’où l’importance de prévenir les brûlures graves qui se produisent le plus souvent chez les enfants.

Des produits dangereux à tenir éloignés des enfants

Dans ce contexte, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié un avis sur le sujet le 30 mars dernier. L’agence en appelle aux fabricants de ces colles afin qu’ils rendent leur étiquetage plus clair et plus visible pour les consommateurs. Car trop nombreux sont les produits commercialisés qui ne mentionnent pas le risque de brûlures directes ou indirectes.

L’objectif affiché ? Informer le grand public sur l’importance de tenir ces produits hors de portée des enfants tout en détaillant la conduite à adopter en cas de projection de colle sur un vêtement. Il faudra avant tout appliquer immédiatement de l’eau froide savonneuse sur la zone où la colle a été projetée afin de limiter l’étendue et la profondeur de la brûlure. Il conviendra ensuite de consulter rapidement un médecin qui donnera un avis médical ainsi que la marche à suivre.

La prudence est donc de mise avec les « faux ongles » dont la pose implique un risque de brûlures bien réel !

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Sources
– Colle pour faux ongles projetée sur des vêtements : attention aux brûlures ! anses.fr. Consulté le 24 avril 2021.
– Colles pour faux ongles : un risque de brûlures thermiques graves. vigilanses.anses.fr. Consulté le 24 avril 2021.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.