Premier degréDeuxième degré superficielAutres brûlures


Premier degré

Apparence

Une simple rougeur
La brûlure du premier degré correspond à un simple érythème : la peau est rouge.
La peau est physiquement intacte, il n'y a ni cloques ni arrachement.

Mécanismes
mecanismes brûlure
La brûlure du premier degré : une rougeur

Atteinte de l'épiderme.
Dans une brûlure du premier degré, seul l'épiderme est touché. Sous l'épiderme, il y a vasodilatation, augmentation du diamètre des capillaires sanguins (fins vaisseaux sanguins de la peau). Cette vasodilatation provoque le passage de liquides des vaisseaux sanguins vers les tissus, pouvant provoquer un œdème (gonflement de la peau) local, sans formation de bulle.

Prurit
Fréquemment, la brûlure du premier degré entraîne un léger prurit (démangeaisons) d'origine nerveuse, qui disparaît en quelques jours.

Guérison

Durée
La guérison complète de la brûlure du premier degré prend en moyenne une semaine.
Vous pouvez aider votre peau à cicatriser en appliquant un produit hydratant.

Cicatrice
La brûlure du premier degré ne concerne que l'épiderme, il n'y a donc pas de cicatrice.
En cas de brûlure du premier degré :

  1. laisser sous l’eau froide pendant 15 minutes
  2. appliquer un gel apaisant, hydratant et antiseptique pendant un ou deux jours
  3. une fois la rougeur disparue, appliquer un produit hydratant.

 


Deuxième degré superficiel

Apparence : état normal

Caractéristique
La brûlure du deuxième degré superficielle est caractérisée par des bulles (ou cloques, ou phlyctènes) qui apparaissent, soit immédiatement, soit dans les heures suivant la brûlure.

Les bulles
Elles sont remplies d'un liquide transparent. Elles sont entourées d'une zone rouge (érythème). Cette rougeur blanchit quand on appuie dessus avec le doigt (ce qui signifie que les vaisseaux sanguins fonctionnent normalement).

Apparence : rupture des bulles

Rupture après la brûlure
Les cloques peuvent se rompre après la phase de brûlure (sous l'effet du frottement, par écrasement, ...). Le derme (couche profonde de la peau) est alors à nu. La brûlure est alors généralement une brûlure du second degré superficiel. Il faudra simplement tenir compte de l'éclatement des bulles lors des soins en protégeant les tissus ainsi mis à nu.

Rupture lors de la brûlure
Si la rupture a lieu lors de la brûlure, la brûlure est généralement du deuxième degré profond.

Confirmation du degré
Si la douleur est faible, les terminaisons nerveuses ont été brûlées. Si le derme est blanc, les vaisseaux sanguins ont été détruits et le sang ne circule plus. Dans ces deux cas, la brûlure est du second degré profond.
Si la douleur est forte et le derme rouge, la brûlure est du second degré superficiel.

Importance de cette distinction
Les traitements de la brûlure au second degré superficiel ou profond sont radicalement différents : une consultation médicale est d'ailleurs recommandée pour le second degré profond.

brulûre premier degré


Fond rouge + douleur forte = second degré superficiel

brulûre deuxieme degré

Fond blanc + douleur faible = second degré profond

Mécanismes

Atteinte du derme
Le derme (couche profonde de la peau) est touché.
La sortie très importante de liquides d'origine vasculaire entraîne la formation d'une bulle de liquide. Cette bulle se développe à l'interface épiderme-derme qui est une surface de moindre cohésion des tissus.
les vaisseaux sanguins sont dilatés mais pas endommagés.

Formation d'une phlyctène (bulle remplie de liquide)
La sortie très importante de liquides d'origine vasculaire entraîne la formation d'une bulle de liquide. Cette bulle se développe à l'interface épiderme-derme qui est une surface de moindre cohésion des tissus.
Les vaisseaux sanguins sont dilatés mais pas endommagés.

brulure superficielle

Première étape : forte sortie de liquides

brûlure superficielle

Deuxième étape : les liquides migrent dans une "bulle"

Guérison

La guérison nécessite 2 à 3 semaines. Elle ne laisse pas de cicatrice.

Pour faciliter la guérison, penser à désinfecter et à hydrater votre peau.

 


Autres brûlures

Deuxième degré profond
brûlure deuxième degré profond

Brûlure du second degré profond

Apparence
Les cloques sont généralement percées. Sous ces cloques, le derme est décoloré, la douleur est faible. Alors que dans la brûlure du deuxième degré superficiel, le derme est rouge et la sensibilité est conservée. Paradoxalement, l'absence de douleur est un signe de gravité dans une brûlure avec cloque.

Mécanisme
Contrairement au deuxième degré superficiel, des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses ont été détruits lors de cette brûlure.

Traitement et guérison
Ce type de brûlure nécessite une consultation médicale. La guérison nécessite en général 2 à 3 semaines, avec une cicatrice plus ou moins discrète.

3ème degré

Apparence
La peau est cartonnée, blanche ou brunâtre, insensible (mais la périphérie de la brûlure peut, elle, être douloureuse), les poils sont brûlés. Une atteinte plus profonde peut atteindre les masses musculaires profondes.

Mécanisme
La peau est brûlée en profondeur. Vaisseaux sanguins et terminaisons nerveuses sont détruits.

Guérison
Ces stades nécessitent une prise en charge d'urgence le plus souvent en milieu hospitalier. Ils sortent du sujet de ce site.

brûlure plusieurs degré

Le degré le plus grave (ici second profond) détermine la conduite à tenir face à la brûlure.

Association de plusieurs degrés

Description
Plusieurs degrés sont fréquemment associés, notamment lors d'une brûlure grave : par exemple, le troisième degré au point de brûlure le plus intense, puis le second et le premier degré autour.

Prise en charge
Lorsque plusieurs degrés de brûlure sont associés, c'est le degré le plus grave qui dicte la prise en charge à mettre en place.
Ainsi, si sur une brûlure globalement bénigne, il existe un point de brûlure grave, c'est lui qui détermine la conduite à tenir (en l’occurrence aller consulter un médecin même si la surface est très petite).